Formation SSCT CSE agréée 3 jours ou 5 jours

Syndex

syndex_formationCSE_datadock

Objectifs

La formation SSCT CSE de Syndex vous donne accès aux connaissances indispensables pour pouvoir veiller aux bonnes conditions de travail des salariés de votre entreprise. Il s’agit d’une formation fondamentale pour les élus du personnel. Elle doit être suivie dès que possible après les élections du CSE.

Syndex est expert CHSCT et organisme de formation agréé pour la formation des élus du comité social et économique.

formation ssct cse_ formation syndex

Photo : Syndex

La formation santé, sécurité et conditions de travail (ex-formation CHSCT) se déroule sur trois jours pour les CSE d’entreprises de moins de 300 salariés ou sur cinq jours pour les comités d’entreprises qui emploient 300 salariés et plus.

La session de cinq jours est modulable et peut s’organiser, en fonction de vos disponibilités en deux sessions de deux et trois jours. Cela permet également, entre deux périodes de regroupement, d’assimiler les enseignements et de pratiquer les acquis de la première session.

 

 

Formation SSCT CSE Syndex _credit cooperatif« La formation SSCT CSE nous a permis de mettre à plat les nouvelles procédures liées au CSE et le chaînage avec la CSST »

Thierry, élu CSE au Crédit coopératif


Une formation indispensable pour veiller aux bonnes conditions de travail

A l’issue de la formation SSCT CSE, l’objectif est que vous maîtrisiez les attributions et les moyens du comité pour contribuer à l’amélioration de la santé, de la sécurité et des conditions de travail des salariés de votre établissement ou de votre entreprise.

Cette formation essentielle s’inscrit dans les fondamentaux à suivre pour tout élu du CSE. Vos missions comprennent en effet les volets économique, social et santé, sécurité au travail (anciennes missions du CHSCT).

Pour vous accompagner dans votre rôle d’élu au quotidien, Syndex met à votre disposition des experts-formateurs, praticiens de la santé au travail.

Formation ssct cse_formation syndex_Alexandre_Messaksoudi - Copie-min

Alexandre Messaksoudi. Photo Syndex : Julien Baillargeon

Pour cette formation SSCT CSE, Alexandre Messaksoudy sera votre formateur. Diplômé en psychologie du travail, il est devenu expert CHSCT en 2011 puis formateur auprès de syndicalistes du secteur sanitaire et social. Grâce à son expertise et à son enthousiasme, vous acquérez, au cours d’une formation jalonnée de moment d’échanges, ludiques et de travaux de groupe, les connaissances nécessaires pour tenir votre rôle d’élus du CSE en SSCT.

 

Une formation SSCT CSE qui s’appuie sur des cas réels

En amont de la formation, votre formateur réunira les éléments qui caractérisent votre entreprise et son contexte pour construire une formation au plus près de votre réalité. Ensuite, tout au long de la session, il adaptera le déroulé de la formation en fonction de vos questionnements et de vos acquis.

Outre vous apporter les éléments théoriques et réglementaires indispensables à la compréhension de votre rôle d’élu CSE en SSCT, la formation vous initiera à l’analyse du travail, à la prévention des risques professionnels et aux actions d’amélioration des conditions de travail.

Elle sera par conséquent rythmée de moments d’échanges, de visionnage de vidéos, d’exercices en sous-groupes à partir de cas réels et de visites de locaux. C’est en effet en pratiquant que l’on retient le mieux !

Tout ou parti de votre CSE a besoin de se former ? Demandez une formation en intra-entreprise. Nos formateurs sont présents dans toute la France.

Le plus

Formation-action alliant théorie et exemples concrets réels. Pendant 6 mois après la formation, vous pourrez poser des questions à votre formateur.

Programme

1. Connaître et comprendre le rôle du CSE en santé et conditions de travail


• Connaître les missions et les attributions du CSE en matière de SSCT
• Identifier le cadre législatif et réglementaire de la santé et sécurité au travail

2. Maîtriser l’organisation et les moyens du CSE en matière SSCT


• Élaborer des modalités d’articulation efficaces entre les différentes instances et acteurs en matière de SSCT : CSE centraux, locaux, commissions SSCT et représentants de proximité
• Connaître les outils et les cadres d’action de l’instance : enquête, inspection, information-consultation, droit d’alerte…

Approche dynamique alternant des interventions des formateurs et des temps d’échanges et de travail

3. S’initier à l’analyse du travail


• Maîtriser les notions théoriques de l’analyse du travail
• Identifier les effets possibles de l’organisation et des conditions de travail sur la santé
• Apprendre à distinguer et à décrire des facteurs de risques physiques, environnementaux et organisationnels

Observation d’une situation réelle dans l’entreprise. Atelier et étude de cas en sous-groupe

4. Inscrire l’action du CSE dans la démarche de prévention des risques professionnels


• Que sont les risques professionnels ?
• Établir un diagnostic SSCT de l’entreprise à partir des documents de prévention
• Identifier les différents acteurs de la prévention dans et hors de l’entreprise
• Inscrire son action de terrain dans une démarche d’évaluation et de prévention des risques professionnels

Approche dynamique alternant des interventions des formateurs et des temps d’échanges et de travail

5. Porter une action d’amélioration des conditions de travail en CSE


• Savoir conduire une action portant sur l’amélioration des conditions de travail en fonction de l’organisation du CSE, des domaines de consultation et de l’architecture des instances
• Préparer une intervention en réunion : ordre du jour, préparation de l’argumentaire ou de la délibération, répartition des rôles entre membres…
• Savoir mobiliser les lois et les réglementations relatifs au CSE pour légitimer les actions de l’instance en matière SSCT

Étude de cas en sous-groupe.
Évaluation des acquis : QCM, quizz, mise en situation, auto-évaluation

Témoignages

 
Formation SSCT CSE Syndex _credit cooperatif

« Comment faire de la commission SSCT un outil efficace et pertinent ? »

Thierry Parat élu de CSE et membre du CSSCT chez Crédit coopératif

« J’ai suivi la formation SSCT de Syndex avec mes collègues du CSE. D’une durée de cinq jours, elle nous a permis de poser les bases du sujet de A à Z, et pour tous les élus d’acquérir les compétences essentielles.

Nous avons repris les différents articles du code du travail concernant les différents périmètres d’action et fait le point sur les contextes dans lesquels nous pouvions intervenir, de la prévention des risques professionnels aux accidents du travail. Nous avons vu aussi à quel niveau nous pouvions intervenir.

Coordination entre la commission SSCT et le CSE

La formation SSCT CSE nous a permis de mettre à plat les nouvelles procédures liées au CSE et le chaînage avec la commission SSCT, qui, contrairement au CHSCT, n’a pas de personnalité morale propre. En étant soumis au CSE, elle perd aujourd’hui en autonomie. Les heures de délégation appartenant au CSE et non plus à la commission SSCT, il faut donc réfléchir à comment les optimiser.

L’un des aspects abordés était notamment de faire de cette commission un outil efficace et pertinent. Le règlement intérieur du CSE doit poser très clairement le fonctionnement de l’instance afin d’éviter toute confusion. Nous avons également fait le point sur les délais réglementaires en termes de préparation des réunions. C’était utile, car il a pu arriver dans le passé que la direction nous sollicite pour obtenir des réponses le jour même d’une réunion. Cela nous permet d’avoir les outils pour reposer le débat, et laisser à chacun le temps de préparer les éléments pour un travail plus efficace.

Simulation de négociation au CSE

La formation SSCT de Syndex a globalement été pédagogique et ludique. Le dernier jour, des jeux de rôle ont été organisés. L’enjeu était de savoir dans quelle mesure la santé au travail était négociable. La situation portait sur une négociation autour d’une procédure d’absorption qui pouvait impacter les conditions de travail des salariés. Les formateurs ont ensuite analysé la séquence, nous montrant qu’il fallait maintenir une capacité d’écoute dans ces moments, sans se mettre en mode défensif car cela peut mettre fin à une bonne communication entre partenaires sociaux. »

 

Le Crédit coopératif est un réseau bancaire qui compte environ 1 900 salariés.

Vous avez suivi cette formation ? Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  

Dernière actualisation : 19 janvier 2020 à 10 h 31 min

Organismes : créez et modifiez vos propres fiches